dimanche 24 avril 2016

Une transition vers le DevOps




L’exploitation des réseaux d’entreprises n’a que peu évolué durant ces vingt dernières années. Les architectures actuelles, souvent dirigées par le choix du constructeur et limitées par des fonctionnalités souvent propriétaires, rendent ces réseaux peu agiles aux demandes toujours plus exigeantes du business.
Développé il y a presque dix ans déjà, le protocol OpenFlow a fait prendre conscience à beaucoup d’ingénieurs réseau de l’importance et surtout des avantages de découpler l’intelligence du réseau « Control Plane », de sa capacité à transporter le trafic « Data Plane ». L’ère du SDN (Software Defined Network) naissait.

Aujourd’hui, l’attrait de ces technologies est incontestable. Toutes les technologies cachées derrière ces termes qui depuis dix ans font le buzz (Cloud, SDN, NFV, DevOps etc.) ont un seul et même but : rendre les infrastructures IT plus agiles et dotées d’une meilleure connaissance des applications qu’elles hébergent.

La première étape de cette nouvelle façon d’aborder les systèmes d’information est l’automatisation des infrastructures IT. On parle alors de programmabilité des infrastructures. La convergence entre deux mondes, celui des développeurs et celui de l’infrastructure. Pour cela de nouveaux outils et de nouveaux métiers apparaissent sous la dénomination DevOps!

INOmation attache une grande importance à l'accompagnement des entreprises vers cette voie et plus particulièrement celles qui pour diverses raisons (confidentialité, maîtrise de la stabilité ou de l’évolutivité de leurs infrastructures) préfèrent l’évolution vers des infrastructures de type « Private Cloud » à l’externalisation de leur IT vers les offres de type « Public Cloud

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire